Laurence Vallières

Cette jeune artiste, céramiste de formation, s’est fait connaître par ses sculptures monumentales réalisées en carton de récupération. Née au Québec en 1986, l’artiste participa à un échange à Los Angeles avant de découvrir l’art urbain et de s’approprier le carton, matériau qu’elle trouve en abondance et qui lui permet de créer des oeuvres de taille monumentale. Sa technique insolite deviendra vite sa signature artistique. En 2012, Laurence Vallières lance véritablement sa carrière à l’occasion de l’expositionTransmute à la Galerie Fresh Paint de Montréal. Ce premier pas dans la cour des grands sera concrétisé par une première exposition personnelle l’année suivante, Business Boonz, à la Galerie Yves Laroche (l’une des plus importantes du Canada, elle est aussi basée à Montréal). Depuis, l’artiste a participé à plusieurs festivals à Montréal et a exposé à l’étranger, notamment à Miami pendant la foire artistique internationale Art Basel.

« Je m’intéresse à la représentation de l’animal dans l’imaginaire collectif. Mon inspiration « Je m’intéresse à la représentation de l’animal dans l’imaginaire collectif. Mon inspiration provient surtout des dessins de propagande, de la littérature ainsi que des fables à caractère politique qui ont, un jour, servi à illustrer quelques conflits humains. Mon travail vise à illustrer certains aspects de la société dans laquelle je vis et à imager des conflits qui me concernent à travers de nouveaux symboles qui empruntent à la fois au réel et au fabuleux. Je suis influencée notamment par Art Spiegelman, George Orwell et William Kentridge dont le travail remarquable est, et sera toujours, d’actualité.

Je trouve mon plaisir en poussant les limites des matériaux au point de les voir prendre les caractéristiques d’un autre… En tant qu’artiste, je n’ai pas de frontières, que ce soit en taille ou en médium. Mon plus récent travail consiste en la création d’oeuvres en carton de grande taille qui visent à déstabiliser le spectateur et à lui faire prendre conscience des possibilités qui l’entourent. Je souhaite choquer, faire rire et inspirer ! »

 have always felt a strong urge to  create and communicate my observations. I crave for experience and challenges. My work is about human relationships, communication and political issues. My drawings have to be a trace of something I have experienced in my short life. It doesn’t have to be exact or pretty but it has to be meaningful to me. A mark of my passage and my thoughts at a certain time.

I am inspired by working with animal imagery and aesthetic techniques that have been recycled many times through history like anthropomorphic fables or political cartoons. Like my contemporaries, I am fascinated by this process and I like to juxtapose it against the conflicts of western society today. I am greatly inspired by Art Spiegelman, George Orwell and William Kentridge. I admire their use of materials to illustrate conflicts they have witnessed and struggles they have experienced.

The activity of drawing is the basis of all my work. It all starts with a sketch. I like to join my sculptures to my drawings by creating a relationship between them so they communicate and challenge each other. Along with my studies in Montreal, Québec City, and California, I have learned to work in photography, painting, ceramics, metal and drawing. After working with all of these materials separately, I feel the need to unify them into cohesive visions.

 


 

 

Pour plus d'informations sur cet artiste, contactez-nous