Florent Groc

FLORENT GROC

[FR]

Né en 1987, Florent Groc vit et travaille à Marseille.

Après avoir obtenu un diplôme en design graphique à Aix-en-Provence, en 2009, Florent Groc co-fonde le studio de graphisme TEUTH à Paris.

En 2014, à l’occasion de sa première exposition collective Forever Young à PIASA (Paris) sous le commissariat de Timothée Chaillou, il présente deux paysages aux couleurs éclatantes et insolites, réminiscence de sa région natale, le massif de l’Étoile. Le sujet et la facture de ces peintures sont des témoignages précoces des préoccupations qui traversent toute son œuvre.

Dans ces dernières œuvres, les éléments architecturaux laissent progressivement place à une flore qui s’empare de la surface picturale. Peut-être faut-il y voir une conséquence de son retour à Marseille, en 2017, et de ses excursions répétées dans la nature sauvage de l’arrière-pays.

Parfois des silhouettes humaines et animales sont campées dans ces espaces aux perspectives librement interprétées et au chromatisme puissant. La couleur est franche, posée en aplat. Elle modèle un paysage recomposé, pensé comme une scène de théâtre où, de manière sous-jacente, il est question d’intimité et d’effondrement de la civilisation.

Créateur prolifique, Florent Groc collabore avec plusieurs maisons prestigieuses dont Hermès. Son travail a été présenté au Musée d’Orsay, ainsi qu’à la Villa Noailles, où l’artiste s’épanouit dans ses premières fresques in-situ aux teintes flamboyantes et aux motifs enveloppants.

 

[EN]

Born in 1987, Florent Groc lives and works in Marseille.

After graduating in graphic design in Aix-en-Provence, in 2009, Florent Groc co-founds the graphic design studio TEUTH in Paris.

In 2014, on the occasion of his first group exhibition Forever Young at PIASA (Paris) curated by Timothée Chaillou, he presents two brightly colored and unusual landscapes, reminiscent of his native region, the Étoile massif. The subject matter and the style of these paintings are early testimonies of the preoccupations that run through all his work.

In these last works, the architectural elements gradually give way to a flora that takes over the pictorial surface. Perhaps this is a consequence of his return to Marseille in 2017 and his repeated excursions into the wilderness of the hinterland.

Sometimes human and animal silhouettes are camped in these spaces with freely interpreted perspectives and powerful chromatism. The color is frank, posed in flat. It models a recomposed landscape, thought of as a theater stage where, in an underlying way, it is a question of intimacy and the collapse of civilization.

 

Pour plus d'informations sur cet artiste, contactez-nous