Alex Yanes

“These days my artistic inspiration derives from the vibrant fixtures of my environment, fatherhood, life’s circumstances, subcultures and the ability to create something out of nothing.” – Alex Yanes When you first meet Alex Yanes, you are struck by how laid-back and approachable he is. Born in Miami, he is the product of both the ever-evolving, fast-paced city and the burgeoning art scene. Yet, he is as real and approachable as they come. In a city filled with wild characters and over-saturated personalities, Yanes is refreshingly humble, preferring instead to let his vibrant and colorful artwork take center stage. And it does. Since he decided to pursue art full-time in 2006, his work has become his autobiography, speaking volumes about who he is and what he has seen. A son of the city, his story is influenced by his Cuban roots and an ever-growing curiosity about all the things Miami had to offer him during the 80’s and 90’s. Yanes’ work is the result of years spent immersed in skateboard, tattoo, hip-hop and rock culture during his teenage years, but says he felt the stirrings of creativity at a young age. He won his first art contest at age six and claims that one of his greatest accomplishments was building his own tree house at the age of 10; a feat he accomplished with the knowledge and tools imparted on him by his father and grandfather. Now a father himself, Yanes spends his time making art and raising his family in the city that raised him. Where he once worked on canvas, his art has taken on a life of it’s own, coming alive via wood, acrylic, resin and enamel into three-dimensional installations. Each is a unique view into Yanes’ history and love of all things art and have caught the eye of art aficionados and corporate collectors alike. He has worked with Adidas, Red Bull, Sony, The Learning Channel, Vans, Kidrobot, UsTwo Games, Delta Airlines, Coca Cola, and Rag & Bone. His work has been acquired and collected by institutions such as The Long Beach Museum of Art, Fidelity Investments and Capital One. And because he supports the city that cultivated him as an artist, he has made it a priority to work with local foundations where he can help children and ultimately bolster their love of art. He has worked with St. Jude’s Hospital, The Dan Marino Foundation, Miami Children’s Museum, NBA Cares, The Miami Children’s Hospital, and The Children’s Trust. Whimsical and yet relatable, Yanes’ art embodies innovative use of color and imaginative subject matter and speaks to collectors and new art lovers, alike. His work has been a staple in Wynwood’s art district since it’s inception and has also been exhibited at by galleries in Los Angeles, New York, Chicago, San Francisco, Detroit, Philadelphia, London, Paris, Berlin, Australia and Japan.

«Ces jours-ci, mon inspiration artistique découle des éléments dynamiques de mon environnement, de la paternité, des circonstances de la vie, des sous-cultures et de la capacité de créer quelque chose à partir de rien.» – Alex Yanes Lorsque vous rencontrez Alex Yanes pour la première fois, vous êtes frappé par la façon dont il est décontracté et accessible. Né à Miami, il est à la fois le produit de la ville en constante évolution et de la scène artistique en plein essor. Pourtant, il est aussi réel et accessible que possible. Dans une ville remplie de personnages sauvages et de personnalités sursaturées, Yanes est d’une humilité rafraîchissante, préférant plutôt laisser son œuvre vibrante et colorée prendre le devant de la scène. Et c’est le cas. Depuis qu’il a décidé de se consacrer à l’art à plein temps en 2006, son travail est devenu son autobiographie, en disant beaucoup sur qui il est et ce qu’il a vu. Fils de la ville, son histoire est influencée par ses racines cubaines et une curiosité sans cesse grandissante pour tout ce que Miami avait à lui offrir dans les années 80 et 90. Le travail de Yanes est le résultat d’années passées immergées dans la planche à roulettes, le tatouage, le hip-hop et la culture rock pendant son adolescence, mais dit qu’il a ressenti les frissons de la créativité à un jeune âge. Il a remporté son premier concours d’art à l’âge de six ans et affirme que l’une de ses plus grandes réalisations a été de construire sa propre cabane dans les arbres à l’âge de 10 ans; un exploit qu’il a accompli avec les connaissances et les outils que lui ont transmis son père et son grand-père. Maintenant père lui-même, Yanes passe son temps à faire de l’art et à élever sa famille dans la ville qui l’a élevé. Là où il a travaillé sur la toile, son art a pris une vie propre, prenant vie via le bois, l’acrylique, la résine et l’émail dans des installations en trois dimensions. Chacun est une vue unique sur l’histoire de Yanes et son amour de tout ce qui touche à l’art et a attiré l’attention des amateurs d’art et des collectionneurs d’entreprises. Il a travaillé avec Adidas, Red Bull, Sony, The Learning Channel, Vans, Kidrobot, UsTwo Games, Delta Airlines, Coca Cola et Rag & Bone. Son travail a été acquis et collectionné par des institutions telles que le musée d’art de Long Beach, Fidelity Investments et Capital One. Et parce qu’il soutient la ville qui l’a cultivé en tant qu’artiste, il s’est fait une priorité de travailler avec des fondations locales où il peut aider les enfants et finalement renforcer leur amour de l’art. Il a travaillé avec l’hôpital St. Jude, la fondation Dan Marino, le musée des enfants de Miami, NBA Cares, le Miami Children’s Hospital et le Children’s Trust. Fantaisiste et pourtant relatable, l’art de Yanes incarne une utilisation innovante de la couleur et du sujet imaginatif et parle aux collectionneurs et aux nouveaux amateurs d’art. Son travail est un incontournable du quartier artistique de Wynwood depuis sa création et a également été exposé dans des galeries de Los Angeles, New York, Chicago, San Francisco, Détroit, Philadelphie, Londres, Paris, Berlin, Australie et Japon.

Pour plus d'informations sur cet artiste, contactez-nous